Résister et persister

fascisme

Fascisme : les premiers signes d’alerte : Nationalisme puissant et permanent, Dédain affiché pour les droits de l’Homme, Identification d’ennemis communs comme cause unificatrice, Suprématie des militaires, Sexisme rampant, Contrôle des médias de masse, Obsession pour la sécurité nationale, Religion et gouvernement étroitement liés, Protection des intérêts des entreprises, Suppression de la force de travail, Dédain affiché pour les intellectuels et les arts, Obsession pour le crime et la répression criminelle, Népotisme et corruption effrénés, Élections frauduleuses

Je contiens mon interminable rage, ma colossale colère, mon immense tristesse et mes profondes inquiétudes depuis quelques semaines. Depuis que l’élection de Grumpf est devenue une « réalité » aux États-Unis. Je me disais que mon blog n’était peut-être pas le lieu pour exprimer un avis que beaucoup considéreraient comme politique mais après tout, ce lieu est d’abord mien et il ne s’agit plus vraiment de politique sinon de droits et sens humains. Depuis des mois, les incrédules tentent de rassurer mon caractère pessimiste (mais malheureusement réaliste à ce jour), « mais non, Grumpf ne passera pas, mais non il ne s’attaquera pas aux minorités, mais non il ne nommera pas de suprémacistes blancs à son gouvernement, mais non il ne niera pas le changement climatique… », ben si, il le fait et bien plus encore.
Je pourrais écrire des centaines d’articles sur son grotesque et ubuesque personnage, sur chaque membre de son gouvernement plus effrayant les uns que les autres, sur chaque décret hallucinant qu’il a déjà signé, sur chaque projet de décrets délirants à venir, sur chaque mensonge et « fait alternatif » déjà proféré, sur toutes les hypocrisies et conflits d’intérêts de ce gouvernement, sur toutes les humiliations et discriminations qu’il vient d’imposer à des millions de personnes et sur toutes celles à craindre notamment pour la communauté LGBTQ.
Je pourrais lister sur des pages entières toutes les saloperies et inepties dans les domaines financiers, scientifiques, militaires, écologiques, législatifs, sociaux, médicaux, économiques, religieux etc que ce gouvernement fait passer pour instiller un chaos visiblement souhaité ayant pour but de déboulonner tout le système démocratique américain et restreindre en même temps les libertés individuelles pour revenir « au bon vieux temps », quand seul l’homme blanc, « chrétien » et hétérosexuel avait TOUS les droits sur TOUTES et TOUS.
Si vous vous sentez éloigné de cette calamité américaine, rappelez-vous qu’on a les mêmes « à la maison » qui se présentent à l’élection présidentielle dans quelques mois. Galvanisée par l’élection d’un ignorant bête et méchant, la fachosphère française surfe sur les vagues de la xénophobie, l’islamophobie, l’homophobie, du sexisme et de l’anti-sémitisme et fantasme sur une société française à l’américaine version Grumpf.
Tous les électeurs de Grumpf ne sont certainement pas idiots, ignares ou méchants, beaucoup l’ont choisi par dépit ou par défi aux politiques classiques qu’ils considèrent toujours décevantes et corrompues mais ses décisions affectent déjà pour le pire des millions de personnes dans leur vie quotidienne jusqu’à mon couple franco-américain. Pour ceux qui se croient à l’abri d’une telle médiocrité, perfidie et vilenie, souvenez-vous notamment des manifs homophobes de 2013, du discours de haine de Marine Le Pen il y a quelques semaines, des remises en question de l’IVG et des défilés pro-vie qui refont surface (qu’il serait plus convenable d’appeler pro-naissance car ces gens se fichent bien de la vie après la naissance). Un courant trumpiste et suprémaciste rampant s’immisce dans notre société (et à travers toute l’Europe) en s ‘appuyant principalement sur le ras le bol des gens pour la politique corrompue, sur la crise économique qui permet aux plus riches de s’engraisser et sur l’immigration responsable de tous les maux.
C’est vrai qu’avec Grumpf, les américains semblent plus heureux, plus respectueux et plus libres que jamais, moi aussi je peux vite apprendre les faits alternatifs.
Rien n’est jamais définitivement acquis et l’humain ne vit pas assez longtemps pour retenir les leçons du passé et de l’Histoire, on en constate les douloureux effets en ce moment même de l’autre côté de l’Atlantique. Tout le monde est un immigré et chacun peut devenir demain un réfugié. Les différences font la richesse d’une nation et la solidarité dans la souffrance en fait sa grandeur. Il serait temps que la France redevienne le pays des Lumières et non pas celui de l’obscurantisme haineux et tyrannique qui laisse des millions de gens comme vous et moi sur le carreau.

angry cat

Angry cat !

Publicités

13 réflexions au sujet de « Résister et persister »

      1. Kaymet

        Qu’est-ce que je croise les doigts pour que ce ne soit pas ce scénario de cauchemar ici… déjà que c’est le cauchemar outre-manche (mon frère habite là-bas avec sa famille, je ne sais même pas si on pourra leur rendre visite dans un futur proche)

        Répondre
        1. mamanfwoggie Auteur de l’article

          c’est tout réfléchi pour nous, pas de visite là-bas pendant 4 ans ! On craint déjà de ne pas pouvoir rester en France si ça tourne « mal » … on en est là en 2017, simplement hallucinant autant qu’effrayant!!

        2. Kaymet

          Hallucinant et effrayant, oui – le type de scénario de science-fiction qu’on aurait trouvé tiré par les cheveux il n’y a pas si longtemps

  1. Katialine

    Bah tu vois, moi je suis pro vie et c’est toi qui fais des amalgames cette fois… Je ne suis pas pour autant facho…même pas catho, je suis athée alors tu vois. C’est « juste » une question de morale pour moi hein… J’estime que morceler par exemple un fœtus de 24 semaines par ce qu’il est handicapé (cet exemple est pris tout à fait au hasard) c’est « juste » de l’eugénisme négatif en plus d’être un assassinat quoi.
    Tu vois, c’est tellement fou pour moi que ça ne soit pas évident pour tout le monde tellement le lavage de cerveau concernant les pro vie a été bien fait et ton post offensant pour moi…

    Répondre
    1. mamanfwoggie Auteur de l’article

      Bonsoir Katialine,
      ce qui est dommage c’est que tu n’aies retenu que ça du post. Il y a des milliers de raisons d’avorter et je considère que ses raisons ne sont en rien mon affaire et que cette décision d’avorter (et d’avoir le choix essentiel de le faire OU pas) ne concerne que la femme elle-même qui doit disposer de son corps comme elle l’entend, c’est pour moi un choix fondamental, une liberté individuelle essentielle. Interdire l’accès à la contraception (comme il se passe dans certains états sous couverts de liberté religieuse), interdire toute subvention des USA aux ONG soutenant l’avortement dans le monde, vouloir promulguer une loi en Oklahoma rendant obligatoire la signature du « père » avant tout avortement et désignant les femmes comme « hosts » (porteuses de vie en somme, machine à féconder?), ne pas hésiter à assassiner des médecins pratiquant l’avortement, harceler physiquement et psychologiquement les femmes entrant dans ces cliniques, vouloir faire passer une loi (HR 586) au Congrès américain déclarant la vie dès la fécondation afin de criminaliser TOUT avortement, entendre il y a quelques mois en France, Marion Maréchal Le Pen vouloir un déremboursement total de l’IVG, propos recadrés par sa tante qui en 2012 pourtant le proposait dans son programme en cas de besoins budgétaires bref……tout cela constitue pour moi une entrave à la fondamentale liberté individuelle de chaque femme à disposer de son corps, c’est leur business.
      De plus, peut-être est-ce une coïncidence aussi que les pro-vie soient les plus prompts à vouloir supprimer la plupart des aides une fois que l’enfant est né, par exemple (et là je constate ce qui passe en ce moment-même aux USA), en supprimant purement et simplement sur le site Department of Education la page Individuals with disabilities qui permettait aux parents d’enfants handicapés, éducateurs et administrateurs de trouver des ressources afin de garantir une éducation adaptée à leur handicap ; en supprimant l’Obamacare (ou ACA) qui laisse des parents sans les moyens financiers d’assumer les soins médicaux de ces enfants non couverts par les assurances privées ou en voulant diminuer drastiquement les déjà faibles prestations sociales aux familles…
      Peut-être n’ai-je pas été assez claire dans mon post ou manqué d’explications plus longues à mes propos mais non, je ne suis pas confuse à propos de ce qui se passe avec les pro-« vie » aux USA ou en Europe et mon cerveau est bien conscient et critique des vrais faits et non pas de ceux alternatifs très à la mode en ce moment. D’autre part, qui sommes-nous pour juger ? le choix d’avorter ou pas entrave t-il la liberté d’autrui ? Je ne suis pas pro-avortement ou pro-naissance, je suis pro choix, tout simplement, tout humainement.

      Répondre
  2. katialine

    Nos positions sont malheureusement irréconciliables a partir du moment où pour ma part je considère que la vie (humaine dont on parle donc) commence dès la conception (encore une fois pas d’un point de vue religieux mais d’un point de vue scientifique)… sinon quand commencerait-elle ? Et donc supprimer une vie humaine « même » à ce stade est « simplement » immoral et dangereux. Et que de ton côté tu penses rééllement ce que tu dis quand tu écris « je suis pro choix… tout humainement »
    Je te souhaite de toute façon le meilleur pour toi et ta compagne. Tu sais ce que j’entends par le meilleur je pense ;)….un baby !!
    Bon courage vraiment !

    Répondre
    1. mamanfwoggie Auteur de l’article

      Et considérer les pilules combinées et le stérilet comme des génocides puisqu’elles empêchent notamment l’implantation et la nidation d’un œuf fécondé…Chacun place sa morale et son sens du danger au niveau qu’il le souhaite.
      Bon courage à toi aussi !

      Répondre
      1. Katialine

        En effet, c’est pour cette raison qu’à titre personnel je ne porte pas de stérilet… Et je préfèrerais car la pilule me donne des boutons 🙂 De là à l’interdire ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit. En termes de santé publique ce n’est bien sûr pas souhaitable
        Le message que je veux faire passer c’est que tous les pro vie ne sont pas des idiots décérébrés et que la question mérite plus de réflexion que « c’est mon droit »…

        Répondre
  3. Nath

    Pour le stérilet, il s’agit d’une idée reçue: le stérilet en cuivre est spermicide, il empêche la fécondation. Il n’y a donc jamais d’oeuf fécondé, heureusement car les stérilet sont peu efficaces contre la nidation… et les stérilets aux hormones empêchent les spermatozoïdes de passer, donc pas de fécondation non plus. Ce serait bien d’aller voir un gynéco qui ait actualisé ses connaissances au moins une fois depuis les années 1980!

    Pour ce qui est de l’avortement, ce qui me révolte n’est pas que l’on soit pour ou contre. C’est que les personnes contre sont généralement prêtes à cracher leur haine sur les femmes qui y ont recours, mais je n’ai jamais vu de soit disant « pro life » lever le petit doigt pour aider une femme en difficultés… quand aux géniteurs, bizarrement je n’ai jamais rien entendu contre eux, pourtant un homme qui laisse une femme en cloque à la rue est tout aussi « coupable »…

    Bonne continuation à toutes.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s