Lettre à mon fils

Mon fils

Mon petit chaton,

je rêvais tant de t’écrire des lettres durant ton enfance pour qu’au moment de mon départ vers les étoiles, tu te remémores combien je t’aimais et combien tu m’aurais rendue heureuse toute ma vie. Toutes ces lettres resteront seulement dans ma tête alors celle-ci, je te l’écris puisque ce n’était pas censé se passer comme ça.
Je ne t’ai jamais quitté, du moment de ta conception à celui de ton dernier souffle, j’étais là.
A chacune de nos échographies, de nos rendez-vous, de nos examens, j’étais près de toi.
J’ai vu ta petite tête adorable sortir du ventre de Mama et tu as alors été instantanément le petit être que j’aimerai plus que tout au monde. Je t’ai aimé inconditionnellement et pour toujours. Tu étais si beau, si parfait et j’étais tellement comblée et chanceuse de te tenir dans mes bras.
Ma vie changeait et je devenais responsable d’une petite personne à aimer et élever toute ma vie. J’aimais tellement ce rôle, je fourmillais déjà de milliers de choses à faire avec toi, de milliers d’endroits à te faire visiter, de milliers de tout.
Tu étais là dans mes bras à me regarder de ton doux regard et je n’avais jamais ressenti un tel bien-être et une telle sérénité inébranlables, un sentiment merveilleux et apaisant qui vous
enveloppe soudainement et vous envoie directement au nirvana.
C’était sûrement ça le bonheur.
J’aurais dû regarder tous les plis de ton petit corps, ne pas te lâcher des yeux une seconde mais je croyais avoir le temps d’une vie pour te découvrir.
J’aurais dû t’embrasser encore plus, te serrer dans mes bras encore plus, te bercer encore plus, te parler encore plus, te protéger encore plus.
Je t’aime tant mon chaton, il ne t’arrivera rien, je suis là pour te protéger tout le temps maintenant, c’est la toute première chose que je t’ai dite, tu es mon tout précieux à mon cœur.
J’ai failli à ma promesse, tu es parti et mon cœur s’est brisé en milliers de morceaux épars.
J’aurais tant voulu rester avec toi jusqu’au bout, connaître la chaleur de l’incinération et
continuer notre vie ensemble ailleurs. Ne jamais te quitter.
Tu me manques tellement et plus encore. Parfois, je déambule seule dans le salon avec mes bras serrant le vide pour retrouver la sensation de toi quand je te portais. Je ferme les yeux et j’imagine ta lourdeur dans ces bras vides et j’ai beau te serrer si fort dans ma tête mais c’est ton absence qui me transperce.
T’avoir près de moi était incroyable, j’étais transportée dans un état de bonheur permanent,
tu signifiais tout. Tu as révélé des choses magiques, des sentiments inconnus, tu as été un
tourbillon inouï qui m’a changée pour toujours.
Je t’aime si fort mon fils. Si fort que tu ne pourrais l’imaginer.

La vie est dure sans toi mon petit chaton. On s’accroche avec Mama, ce n’est pas facile tous les jours mais tu es là en permanence. On ne voulait pas que tu sois fils unique alors on se bat pour que tu aies une petite sœur ou un petit frère.
Je pense à toi chaque seconde, chaque nuit, tout le temps, tu ne me quittes jamais et je
continue d’être près de toi mon petit garçon.
Je regarde tout le temps le ciel, un tel espace de liberté et de jeux et je pense à toi qui y batifole.
Je sais que tu communiques avec nous, (même si on nous prend pour des folles mais si tu savais comme je m’en fous!) j’ai vu tous les signes que tu dissémines ici et là, ça nous fait sourire à chaque fois et nous emplit de bonheur. Je sais que tu prends soin de nous, que tu veilles sur nous parce que tu es un fils merveilleux, le meilleur qu’on puisse rêver.

Bon anniversaire mon petit bonhomme, où que tu sois je t’aimerai toujours immensément et
tu me manqueras toujours infiniment.
Maman.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Lettre à mon fils »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s