Juste une fois

1971

c’est quand est-ce prévu pour, le bonheur?

Des hauts, des bas, des hauts et encore des bas qui durent tellement plus longtemps que les hauts. Je voudrais juste me reposer l’esprit. Arrêter d’avoir mal mais aussi arrêter de penser, de ressentir.
Je veux reposer mon mental, mon cerveau….je n’en peux plus.
Je n’aurais pas dû être comme ça, je devrais être heureuse, comblée et avoir l’esprit tourné vers nos prochaines vacances avec notre petit soleil, ne m’inquiéter que pour un nez qui coule ou s’il fait assez chaud dehors. Nous devrions nous sourire avec Honey, les yeux pétillants d’amour et de fierté en place de nos regards mouillés et désarmés.
Au lieu de tout ça, je suis morose de l’intérieur, au plus profond. J’essaie de trouver de la joie parfois en regardant mes chats jouer ou en me plongeant dans le dessin mais ça reste
éphémère et surtout superficiel.
Je suis lasse, épuisée de tant de douleurs et de conséquences à gérer au quotidien.
J’ai le sentiment de me débattre dans des sables mouvants. J’ai cette même impression de vivre
dans un monde noir et blanc depuis des mois et des mois, sans en entrevoir la fin, sans une
seule couleur.
Je suis exténuée, accablée, désabusée jusqu’à l’écœurement.
Dès qu’une amélioration se fait pressentir, il y a toujours quelqu’un ou/et quelque chose qui nous replonge la tête sous l’eau. Par inadvertance, insensibilité ou incongruité…
J’en ai marre de ces gens qui à travers nous ne pensent qu’à eux finalement. Je n’ai plus l’énergie
de faire des efforts ou d’être diplomate. Un manque de réflexion et d’empathie de quelques
minutes pour eux mais qui nous éjecte sans prévenir des mois en arrière….une gifle qui nous fait redescendre une pente que l’on a mis des mois à monter fébrilement.
C’est vrai, ce n’est pas encore assez dur, pas encore assez insurmontable.

Quand je fais le bilan de ma vie, mes moments de bonheur sont bien éphémères face à ce
déluge d’infortunes. J’ai franchi chaque obstacle, combattu chaque épreuve, dents et poings
serrés, en espérant toujours, en vain. Je sais que je n’aurai plus jamais l’esprit et le cœur légers alors ce serait sympa parfois qu’il m’arrive un truc chouette, une fois dans ma vie. Comme ça, gratuitement, sans prix à payer derrière. Avoir de la chance juste une fois dans ma vie.
(outre ma chance d’être née dans un pays en paix, en occident, d’avoir un toit sur la tête blah blah blah)
Je ne rêve pourtant pas de villa aux Seychelles, ni de Ferrari pas plus que d’être célèbre ou même millionnaire, non, je voudrais juste un rêve que même les infanticides ou pires salauds peuvent avoir.
Ah et puis aussi je voudrais être tranquille. En paix. Et accessoirement être heureuse.
Mais comme mon petit soleil, je ne suis certainement pas née sous la bonne étoile.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Juste une fois »

  1. Katialine

    <3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3

    Répondre
  2. Katialine

    ❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s