Le Père Noël est vraiment une ordure

maman moi

maman et moi

Je n’arrive plus à communiquer avec mes parents. Plus du tout ou presque.
Depuis que j’ai vu mon père pleurer comme je ne l’avais jamais vu, depuis que j’ai entendu la douleur de ma mère, je suis bloquée.
Je ne veux rien dire pour ne plus les faire souffrir. C’est un réflexe de mon cerveau que je ne peux même pas contrôler ou en tout cas, pas encore.
Mes parents ne savent plus comment m’aborder non plus, évidemment.
Je pense aussi que je reste traumatisée par la dernière fois où nous sommes allées manger chez eux.
C’était le 25 décembre 2012, 19 jours après le passage de mon étoile filante.
Ils avaient insisté pour que l’on ne reste pas seules ce jour-là (comme si ça avait eu une importance) et je n’avais pas assez d’énergie pour argumenter alors nous y sommes allées. Ma tante était là aussi.
Nous sommes restées 3 heures. 3 heures de pure agonie.
Peut-être que pour tout le monde c’était Noël, pour nous c’était juste le 19ème jour après le décès de notre fils unique et une fois arrivées, nous avons réalisé à quel point nous ne voulions surtout pas être là. Trop tard.
Nous avons passé le déjeuner à contenir nos larmes et à ne pas nous effondrer. Aucun mot ne pouvait sortir, nous ne pouvions avaler une seule bouchée, nous ne pensions qu’à notre petit soleil, évidemment.
Puis mon frère a appelé et mes parents lui ont demandé ce que ma nièce de 2 ans avait eu comme cadeaux….ce qui a enchaîné une conversation entre ma tante et mon père sur le fait que depuis la naissance de ma nièce, ils avaient remarqué qu’il y avait beaucoup plus de magasins pour bébés qu’avant. Ça m’a fait l’effet de l’alcool sur une plaie béante. J’aurais voulu hurler.
Je me suis, bien sûr, effondrée en pleurs quand j’ai parlé à mon frère. Puis nous nous sommes enfuies.
Sur le palier, j’ai entendu mon père inquiet, dire à ma tante, « elles ne vont pas s’en sortir si elles restent dans cet état-là ». Comment lui faire comprendre que rester simplement vivante est un objectif quotidien ?
Nous avons pu enfin respirer vraiment qu’une fois rentrées à la maison et depuis nous n’y sommes jamais retournées. Je ne peux et ne veux même pas leur en vouloir.

Je ne veux pas leur faire de mal aussi parce que maintenant je comprends ce que ma mère ressent pour moi. Je comprends par quoi elle est passée quand j’ai failli mourir trois fois. Je comprends ce qu’elle ressentirait si je disparaissais, si je souffrais alors je ne dis pas grand-chose, je reste vague.
Je me doute bien que ce n’est peut-être pas la meilleure attitude à adopter mais pour l’instant, c’est le mieux que je puisse faire.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le Père Noël est vraiment une ordure »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s